Antoine de Caunes n’apprécie par la télé réalité

En interview pour Le Parisien week-end, Antoine de Caunes a confié ne pas apprécier la télé réalité :

 

En mettant à l’antenne des programmes comme « Les Marseillais » et « Les Anges », les chaînes manquent de respect aux téléspectateurs. Ces émissions voyeurismes sont une honte ! Il est temps que les médias prennent leurs responsabilités.

Publicités

Aurélie Dotremont s’exprime sur la prostitution dans la télé réalité

C’est au tour d’Aurélie Dotremont de s’exprimer sur la prostitution dans la télé réalité. Voici ce qu’elle a confié sur Snapchat, comme l’a relevé Public :

 

Concernant les déclarations de Jeremstar, ne faites pas les frustrés ! On sait tous qu’en 2017 la prostitution est devenue un métier de valeur sûr ! (rires) Que ce soit en télé ou ailleurs dans le monde. Même moi planche à pain, on me l’a proposé ! Il ne faut pas demander à quel point le monde est pervers (….) Bien évidemment, j’aime beaucoup l’argent mais pas trop les personnes âgées russes. Laissez-moi dans ma Belgique en « clodo »

Magali de Shauna Events dément la prostitution dans la télé réalité

Invitée sur le plateau de C’est que de la télé sur C8, Magali de l’agence Shaune Events a démenti l’existence de prostitution dans la télé réalité :

 

C’est faux. C’est pour faire du buzz (…) On détruit des gens, moi j’ai des gamines en face de moi aujourd’hui qui sont en larmes, insultées, qui se font démonter sur les réseaux sociaux

La Grosse Equipe ne se dit pas au courant de la prostitution dans la télé réalité

Depuis le reportage de Jeremstar dans Les Terriens du dimanche, beaucoup de candidates réagissent à la présence ou non de prostitution dans la télé réalité. En interview pour Téléstar, La Grosse Equipe a réagi :

 

Nous ne sommes pas concernés par ces affirmations. Nous n’avons jamais reçu d’appel de personnes qui souhaitaient entrer en contact avec des candidates. Quant à ceux que nous castons, si nous avions connaissance de telles pratiques, nous ne les engagerions pas et nous les dénoncerions. Notre public est composé d’adolescents, nous avons une énorme responsabilité que nous assumons