Quel bilan pour The game of love? Salomé Lagresle nous répond en exclusivité

Nous sommes dans la dernière semaine de diffusion de The game of love. A cette occasion sa présentatrice Salomé Lagresle a accepté de se confier en exclusivité pour faire un bilan de l’émission

 

Toutsurlatelerealite: Salomé Lagresle, au départ, rien ne vous prédestinait à animer une émission de télé réalité puisque vous avez animé des émissions de jeux vidéos et d’évènements musicaux. Quel regard aviez-vous sur la télé réalité ?

Salomé Lagresle : J’ai toujours regardé des émissions de télé réalité. J’ai commencé par le Loft, la star Ac’, j ai suivi Secret Story pendant près de 6 saisons, Nice people, j’ai même regardé les Anges ! J’ai toujours été assez curieuse de nouveaux concepts et particulièrement en matière de divertissement.

 
 

Toutsurlatelerealite : Comment NRJ 12 vous a convaincu d’animer The game of love ?

Salomé Lagresle : Ce n’est pas NRJ12 mais Fremantle [les producteurs de l’émission ndlr.] qui m’a convaincue d’animer The Game of Love.

 
 
Toutsurlatelerealite : Vous étiez auparavant sur D17 où vous animiez le Top Streaming toutes les semaines en direct. Dans The game of love, est-ce que l’adrénaline du direct vous manquait ?

Salomé Lagresle : Sur D17 j’étais sans filet et c’est un exercice qui me plait énormément. Sur les cérémonies et toutes mes interventions, nous étions dans les conditions du direct. Il ne s’agissait pas de séquences à tourner plusieurs fois de suite à la manière d’une fiction ou de plateaux enregistrés. Lorsque vous annoncez une nouvelle choc aux candidats, vous n’avez qu’une seule chance de capter leur première réaction. The Game of Love était toujours en direct dans un sens.

 
 
Toutsurlatelerealite : Lors du lancement de The game of love, vous avez été obligé de justifier le concept de l’émission en le désolidarisant de Secret Story et de L’Île de la tentation dans la presse. Est-ce que c’est frustrant de devoir justifier un concept ?

Salomé Lagresle : Ce n’était pas tant l’obligation de justifier le concept. On en est à 15 ans environ de concepts de télé réalité, certains programmes phare ont marqué les téléspectateurs, et sont devenus des références du genre. Sur le papier, séduction et secret faisait inévitablement appel aux souvenirs de ces deux succès. J’ai trouvé ça plutôt plaisant et rassurant que l’on nous pose des questions. Cela voulait dire que les gens s’intéressaient à notre émission.

 
 
Toutsurlatelerealite : Sur l’ensemble des couples ayant participé à l’émission, seul un n’aurait pas survécu à l’émission puisque Marine et Mitch ne seraient plus ensemble. Est-ce que la force de cette émission, c’était la sincérité des couples au casting ?

Salomé Lagresle : La force de cette émission vient bien sûr du casting. Il s’agit de candidats que l’on a pas l’habitude de voir en télé réalité. Ils n’étaient pas dans un calcul permanent dans le seul but de devenir des personnages télés. Ils ont la fraîcheur d’une première saison.

 
 
Toutsurlatelerealite : Les règles de l’émission ont été découvertes au fur et à mesure de la diffusion de l’émission par les téléspectateurs, ce qui a pu laisser penser à quelques uns que les règles se mettaient en place au fur et à mesure des épisodes. Est-ce que c’était un problème de montage ? Les règles étaient-elles clairement expliquées aux candidats ?

Salomé Lagresle : Les règles du jeu étaient très claires dès le départ. Cependant les événements imprévus des premières semaines ont changé l’ordre des priorités. Sans doute aurait-il fallu les rappeler dès le début de chaque émission, mais lorsque les cérémonies exceptionnelles s’enchainent, ont est pris de court ! Qui plus est lorsqu’il s’agit d’une première saison au concept original. Tout aura vocation à être amélioré grâce aux retours des téléspectateurs.

  

Toutsurlatelerealite : Lorsque le couple Thomas/Laurence a été démasqué par Ingrid, celle-ci a été accusée de tricherie. Comment avez-vous géré ce moment en interne ?

Salomé Lagresle : Nous avons tous vécus cet événement comme un coup de massue. Laurence et Thomas, qui n’étaient dans les intentions de nomination de personne, se sont retrouvés en l’espace d’une poignée d’heures dans le viseur de tout le monde. En ce qui me concerne, je me suis retrouvée avec des feuilles de texte de nomination à jeter à la poubelle et peu ménagée pour ma première cérémonie ! Sans parler de la suivante dans laquelle j’ai remis le sort d’Ingrid entre les mains des candidats, qui eux ont choisi de l’éliminer.

 
 
Toutsurlatelerealite : Sur Instagram vous avez publié une photo des pages de texte à apprendre pour chaque cérémonie. Vous n’aviez donc aucune marge d’improvisation ?

Salomé Lagresle : Les cérémonies sont des moments assez intenses à gérer puisque les candidats sont stressés et ils ne savent pas à quoi s’attendre en terme d’annonces, et elles étaient nombreuses. Les improvisations étaient bien entendu possibles, tant que le fil rouge était respecté. C’est confortable de s’appuyer sur un texte. Généralement dans bon nombre d’émissions, les textes sont soufflés à l’oreillette, ou lus sur un prompteur. Apprendre par cœur était un choix pour m’approprier au maximum le texte.

 
 
toutsurlatelerealite-salome-lagresle-texte-the-game-of-love

 
 
Toutsurlatelerealite : Les cérémonies étaient préparées avec la production et vous, ou bien la production vous faisait-elle un briefing juste avant chaque cérémonie ?

Salomé Lagresle : Avec les producteurs et l’auteur, nous faisions de gros briefing avant chaque cérémonie. En amont de l’écriture du texte, puis des points réguliers jusqu’au moment du tournage.

 
 
Toutsurlatelerealite : A quelle fréquence avaient lieu chaque cérémonie ?

Salomé Lagresle : Tous les trois jours ! Le rythme de diffusion des premières semaines collait avec notre rythme de tournage.

 
 
Toutsurlatelerealite : Nous sommes dans la dernière semaine de The game of love. A quoi faut-il s’attendre ?

Salomé Lagresle : A une belle finale.

 
 
Toutsurlatelerealite : Comment sera élu le grand gagnant de l’émission ?

Salomé Lagresle : Le gagnant sera élu suivant les règles du jeu… ainsi qu’une petite surprise de dernière minute concernant tous les candidats.

 
 
Toutsurlatelerealite : NRJ 12 a diffusé tous les jours deux épisodes de The game of love, excepté les deux dernières semaines. Dans cette première semaine avec un épisode par jour, les audiences ont été en hausse avec un record d’audience. Du coup, est-ce que regrettez la double diffusion quotidienne ?

Salomé Lagresle : Je ne suis pas décisionnaire en ce qui concerne la fréquence de diffusion. Les audiences sont à remettre dans le contexte d’une nouvelle émission qui devait trouver son public. Personnellement je trouve que la double diffusion était un bon moyen de montrer rapidement ce que le programme avait dans le ventre, et pas seulement sur 40 minutes d’antenne.

  

Toutsurlatelerealite : Selon vous l’audience aurait-elle été meilleure avec un seul épisode quotidien ?

Salomé Lagresl : Non, pas nécessairement. Je ne crois pas aux recettes secrètes. Je pense que le téléspectateur décide seul s’il veut regarder une émission ou non.

 
 
Toutsurlatelerealite : Alors que l’on arrive en fin de saison, est-ce qu’une décision a déjà été prise par NRJ 12 pour une éventuelle saison 2 ?

Salomé Lagresle : La question va certainement se poser dans les jours à venir oui !

 
 
Totsurlatelerealite : Après The game of love, va-t-on vous revoir dans d’autres émissions sur NRJ 12 ?

Salomé Lagresle : Je ne pense pas.

 
 
Toutsurlatlerealite : Êtes-vous en contrat d’exclusivité avec NRJ 12 ou bien va-t-on vous revoir sur d’autres chaînes ?

Salomé Lagresle : Je n’ai aucun contrat d’exclusivité. Je choisis des programmes qui me correspondent ou qui me plaisent. Je suis ouverte à toute proposition et travaille en ce moment sur de nouveaux projets d’émissions.

 
 
Toutsurlatelerealite : En interview pour Ozap vous avez affirmé que l’animateur de l’année 2016 est Yann Barthès pour son départ de Canal + à TMC. Vous-même, vous avez quitté D17, qui appartient au groupe Canal pour NRJ 12. D17 s’était-elle transformée négativement avec l’arrivée de Vincent Bolloré ?

Salomé Lagresle : En ce qui me concerne, l’arrivée de Vincent Bolloré n’avait en aucun cas impacté négativement la chaîne. D17 est une chaine pour laquelle j’ai pris beaucoup de plaisir à animer des programmes depuis 2010, alors appelé Direct Star.

 
 
Toutsurlatelerealite : Entre 2013 et 2015 vous avez co-animé les Golden blog Awards. C’est important de récompenser les blogs crées par des internautes ?

Salomé Lagresle : Les Golden Blog Awards c’est vraiment une mini histoire d’amour. J’ai eu plusieurs blogs avec des thèmes bien variés, de l’humeur au jeu vidéo en passant par l’actualité positive. C’est important d’avoir une cérémonie qui récompense les gens qui, chaque jour, alimentent un espace personnel pour divertir, instruire, informer de parfaits inconnus, et bien souvent gratuitement.

 
 
Toutsurlatelerealite : On l’a dit, vous avez animé des émissions de jeux vidéos. Quels sortes de jeux vidéos préférez-vous ?

Salomé Lagresle : Haha. En ce moment je suis sur Hitman (qui est génial) et Résident Evil 7. Il faut que je termine ma deuxième run en pyromancie sur Dark Souls 3 et j’ai relancé Osu Tatakae Ouendan sur ma vieille DS. J’aime toute sortes de jeux à l’exception des bac à sable type Watchdogs ou GTA et des jeux de vaisseaux qui me donnent la nausée. J’attends aussi avec impatience le prochain South Park qui sortira normalement en mars !

 
 
toutsurlatelerealite-salome-lagresle-jeux-videos

 
 
Toutsurlatelerealite : Vous animez donc des émissions de jeux vidéos, vous avez co-animé les Golden Blog Awards. Ce qui vous intéresse, c’est donc tout ce qui a un rapport avec les nouvelles technologies ?

Toutsurlatelerealite : Je suis touche-à-tout. J’ai toujours beaucoup joué aux jeux vidéo donc animer des émissions de jeux vidéos était un vrai plaisir et une chance. Dommage qu’il y en ait de moins en moins. Ça manque aux grandes chaînes !

 
 
Toutsurlatelerealite : Vous êtes une animatrice de télévision jeune. On dit que les jeunes regardent de moins en moins la télévision. C’est donc un métier en voie de disparition selon vous ?

Salomé Lagresle : Les jeunes animatrices sont assez rares dans le paysage télévisuel actuel en effet. Je pense qu’on est entre deux générations et que la multiplicité des chaînes oblige les diffuseurs à fédérer le public autour de peu de visages. Mais on est encore loin du tout internet, les présentateurs ont encore de beaux jours devant eux.

 
 
Toutsurlatelerealite : Pour conclure, vous pouvez aborder un sujet qui n’aurait pas été évoqué dans cette interview.

Salomé Lagresle : Je ne vais pas vous embêter avec mes jeux vidéo ou Ken le survivant. Merci encore pour cette interview !

 
 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s